Coralie Hirschi

L’inspiration
Extraits de Humain, trop humain, Nietzsche, Gallimard, 1988, p. 138

Les artistes ont quelque intérêt à ce que l’on croie à leurs intuitions subites, à leurs prétendues inspirations ; comme si l’idée de l’oeuvre d’art, du poème, la pensée fondamentale d’une philosophie tombaient du ciel tel un rayon de grâce. […]

Quand l’énergie créatrice s’est accumulée pendant un certain temps, quelque obstacle en ayant empêché le cours, elle se déverse à la fin dans un flot aussi soudain que si se produisait une inspiration immédiate sans aucun travail intérieur préalable, c’est à dire un miracle. C’est en cela que consiste l’illusion bien connue au maintien de laquelle sont un peu trop intéressés, on l’a vu, tous les artistes. Le capital n’a justement fait que s’accumuler, il n’est pas tombé du ciel tout à coup. Il y a du reste une inspiration apparente du même genre en d’autres matières, par exemple dans le domaine de la bonté, de la vertu, du vice.

L’acte créateur
Extraits de conférence, Marcel Duchamp

[…] Somme toute, l’artiste n’est pas seul à accomplir l’acte de création car le spectateur établit le contact de l’œuvre avec le monde extérieur en déchiffrant et en interprétant ses qualifications profondes et par là ajoute sa propre contribution au processus créatif.

L’art moderne
Extraits de conférence, Paul Klee

Permettez-moi d’user d’une parabole, la parabole de l’arbre. […]

De cette région afflue vers l’artiste la sève qui le pénètre et qui pénètre ses yeux. L’artiste se trouve ainsi dans la situation d’un tronc. […]

Sous l’impression de ce courant qui l’assaille, il achemine dans l’oeuvre les données de sa vision. Et comme tout le monde peut voir la ramure d’un arbre s’épanouir simultanément dans toutes les directions, de même en est-il de l’oeuvre. […]

Simplement intermédiaire, l’artiste occupe une place modeste, ne revendique pas la beauté de la ramure, elle a seulement passé par lui. […]

http://theoria.art-zoo.com/

Informations