Hugues Ryffel

Ryffel.Image1

Né à Vevey, de nationalité suisse. Ecoles primaire et secondaire à Vevey. Admis à l’Ecole cantonale des Beaux- arts à Lausanne en 1961. Brevet de maître de dessin en 1966. Séjours à Paris et Etretat. M’installe à Lausanne en 1967 et enseigne le dessin au collège secondaire de I’Elysée jusqu’en 1971. Achète une caméra 16 mm et m’intéresse de plus en plus à l’image de cinéma. Quelques petits films avec des amis artistes. Suivent stages et formation sur le tas en qualité d’assistant cameraman pendant 10 ans. Dès 1980, chef opérateur d’une cinquantaine de films, cour1s, moyens et longs métrages, documentaires et de fiction (avec, entre autres, Jacqueline Veuve, Alain Tanner et Jean-François Amiguet …), ainsi que quelques films industriels et publicitaires. En 1991, réalisation d’un film documentaire sur un forgeron en Hongrie. N’ai cependant jamais cessé de dessiner et de peindre.

Membre de la Commission fédérale du cinéma. Reçois plusieurs prix de cinéma dont un César pour mon travail sur le film Microcosmos en 1997. lntervenant à I’Ecal dans un atelier-cinéma, dont l’un des exercices consiste en une reconstitution avec les étudiants en studio, en décor de deux tableaux d’Edward Hopper, Morning sun et Woman in the sun. Scénographe et commissaire d’une exposition sur La peinture romantique en Suisse (Diday, Calame, etc.) au Musée Gruérien à Bulle. En 2000, collaboration avec le cinéaste Yves Yersin, pour une installation vidéo sous forme de Prologue de l’exposition La Grande Illusion au Musée d’histoire naturelle de Neuchâtel. En 2003, enseigne à nouveau les arts visuels dans le secondaire. Libre de tout engagement professionnel depuis 2009, me consacre entièrement à la peinture.

De près ou de loin, je ne peins ou ne dessine souvent que ce que j’ai envie de voir, et pas forcément ce que je vois. Aux regardeurs d’interpréter le tableau en s’arrêtant un instant devant l’œuvre.

Informations