Lucia Masu

Ma pratique artistique est un espace de réflexion sur l’existence, qui se génère et régénère dans le dialogue entre matière et métaphore ; les thèmes du corps, de l’identité, de la peau-surface, de la trace, de la fragilité et de la mémoire, sont au centre de ma recherche conceptuelle et visuelle.

Pour la réalisation de mes œuvres, j’utilise des techniques et des matériaux provenant de mon ancienne profession de restauratrice de tableaux ; j’ai adopté le « poncif » pour son aspect évocateur et éphémère et le papier japonais pour son caractère fragile et résistant et pour sa proximité visuelle avec la peau. La technique du poncif, largement utilisée pendant la Renaissance, permet de réaliser des impressions au fusain par le biais d’un papier perforé. L’acte de la perforation lié au corporel évoque la présence des pores sur la surface de la peau et exprime le désir d’ouverture sur le monde extérieur, la possibilité de laisser une trace et, en même temps, le désir d’accueillir l’extérieur dans son intérieur. La représentation du corps souvent présente dans mon travail, incarne la réflexion sur les problématiques identitaires et sur la fragilité de l’être au monde.

Informations