Roxana Casareski

av. du léman 54
1005 Lausanne
mediums: peinture
participation: 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014

Se transporter dans l’univers de Roxana Casareski c’est «s’approcher» de minuscules poussières qui dansent une cadence quasi harmonieuse, destination méconnue, mais certaine… inspiration-expiration… un souffle et tout disparaît… le parfum se dissémine, sa trace s’évapore…

En 2000, à l’occasion de l’exposition à la galerie Nelly L’Eplattenier, «Espaces absents», Françoise Jaunin avait écrit: «(…) Avec quelque chose d’amniotique dans ses harmonies de verts et de bleus qui glissent les uns dans les autres autour de formes embryonnaires flottantes…on assiste aux ballets lents d’anémones de mer… Rien n’y est encore défini, tout y est encore possible: les formes se cherchent, s’effleurent, se croisent, s’observent comme avant une parade amoureuse».

Née en 1971 à Buenos Aires (Argentine), Roxana Casareski est diplômée de l’Ecole Nationale de Beaux-Arts «Prilidiano Pueyrredon» et de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts «Ernesto de la Carcova» à Buenos Aires.

Depuis 1995, elle expose en Suisse et à l’étranger. Certaines expositions ont eu une importance particulière dans son travail: «Puertas de percepcíon» (1999, Centro Cultural General San Martín, Buenos Aires), où elle invitait le spectateur à faire partie de l’œuvre. Avec «Espaces absents» (2000, Galerie Nelly L’Eplattenier, Lausanne), elle s’interrogeait sur des espaces inoccupés et les silences qu’ils suscitent. Dans «…Vers l’imperceptible» (2008, Galerie Nelly L’Eplattenier, Lausanne), elle cherchait à apprivoiser l’immatérialité. Dans «Espaces habités», (2013, CCL du Saint Imier) Roxana nous présente un univers où se croisent l’infime et le vaste, cherchant un rythme qui transformerait la fragilité en poésie. Elle nous invite à sentir le parfum de ses espaces habités et à les occuper en s’appropriant une partie de sa sensibilité.

http://www.casareski.ch