Simon Kroug

Le premier geste, en ce qui concerne ma pratique, est de trouver un lieu qui renvoie cette incroyable sensation de ralentissement profond que l’on éprouve lorsque l’on est dans la nature. La forêt à la sortie de la ville , les pâturages un peu plus loin, les montagnes alentours, la rive d’un lac ou d’une rivière. Le paysage au sens large est expérimenté et devient ainsi un espace de création, un atelier éphémère.

Informations