Vasko Maz

Expérimentation bactériologique.

Peinture et interventions bactériologiques.

« A l’Ouest de Babylone ».

… On peut avoir l’impression d’y voir les croquis d’un carnet de voyage sur une autre planète. Des croquis bien léchés qu’aurait effectué le protagoniste d’un roman fantastique de la première moitié du XXème siècle. Ou encore la retranscription figurative d’un petit trip fantasmagorique qu’aurait commis Avé, allégorie du crime. On peut tout y voir : un ici récurrent de 4,5 milliards d’année, comme un ailleurs intemporel.

… A une échelle de temps plus humaine et avec une géographie plus conventionnelle, on peut très bien y voir une banlieue de Babylone. En marge de Babylone. Une banlieue rurale, montagnarde, à l’abri d’une Babylone « mature » et de ses radiations – une Babylone préhistorique, en quelque sorte. Ou alors une banlieue hostile, sur laquelle aucune lumière ne s’est encore suffisamment attardée pour suffisamment la chauffer. Et encore moins la brûler…

… C’est principalement cet Ouest-ci que j’y vois. J’y vois l’ailleurs d’un autre monde aussi, le demain et l’hier du notre, mais j’y vois surtout les hors-champs de Babylone : l’ailleurs d’une de nos bonnes vieilles Babylone comme il y en aura toujours. J’y vois les oubliés de Babylone. Ou alors ses rescapés. Ainsi que les fantômes et aïeux d’autres Babylone…

In texte (tiré du site 13ave.net) d’Armand D

Juin 2017

Contexte Silo de Renens

Festival Altitudes Bulle/Fribourg

Informations