Mario Masini

Né à Lausanne en 1943, Mario Masini travaille à Prilly dans une petite maison appelée Cery Plage, à proximité de l’hôpital psychiatrique, car dans la vie il n’y a pas de hasard.

Le travail de Mario Masini part de l’unique centre de toute chose : l’homme. Il se présente mystérieux et clair; puissant mais voilé. L’artiste emploie entre autres, un sujet récurrent, un personnage austère emballé d’un voile de la tête aux pieds, une sorte de momie, un être caché pour mieux l’imaginer, pour mieux s’imaginer… Homme ou femme anonyme, interchangeable, vous et moi. Il y a cette sorte de vague dans le contenant des personnages qui donne l’espoir au contenu. Ils ne sont pas morts, ils sont en attente, on devine dans la chrysalide le papillon.

Les matériaux de Masini varient peu. Des pigments bien sûr mais aussi des cendres, du charbon, du sable et des textes ou des images omniprésents ou à peine visibles, des fragments de lettres, de poèmes et souvent même de vrais objets.

Tout cela constitue un paysage mental répondant à ce qui le nourrit : poésie, littérature, philosophie – tout ce qui dit la vie – et dont le sens est toujours en étroit rapport avec ses images.

C’est un maître du collage et de la destruction, qui charge ses œuvres de toutes sortes de réminiscences. Grande fantaisie dans la pensée, soutenue par une réalisation d’une parfaite qualité artisanale, car même lorsque l’expression est violente, la maîtrise du matériau pictural ou sculptural est totale.

Regina Gracia

Informations