Philippe Bergeon

J’aime griffonner dans mon cahier de croquis des nuages pleins de couleur qui iront ensuite se réaliser sous forme de sérigraphies. Les idées me viennent dans un laps de temps défini : en train, dans un café. Autant le dessin est brouillon, autant l’oeuvre sera épurée, graphique et couchée sur une papier parfait : soucis du moindre détail, préciosité.

Couleur vive, inspiration de l’univers des peintres surréalistes, grain de sel de poésie : ingrédients nécessaires.

Suspense. Jusqu’au bout, la création est une succession de décisions et d’incertitudes à travers la réalisation du pochoir par une succession d’opérations pour en arriver à l’impression. Excitation, joie ou déception, l’oeuvre est là, elle existe.

Curieux et touche-à-tout, j’ai réalisé des bijoux/petites sculptures en verre moulé et autres matières improbables figurant des nuages et parfois des haricots. Je collectionne des cartes postales à l’humour décalé et j’en réalise aussi.

Souvent, un texte appuie l’image, la poètise : une clé de lecture. Je m’imagine à créer une suite, sorte de délicat dépliant portant une histoire.

La création rend heureux, je vous la conseille.

Informations