Sabine Gugler

Alors qu’elle débute des études littéraires à Lyon, Sabine, depuis toujours intéressée par la peinture et le monde l’art, prend des cours pendant quelques années. De retour en Suisse, elle poursuit son apprentissage à Renens, puis à Lutry et actuellement à Lausanne.

La stimulation du professeur et du groupe permet de poursuivre le travail à l’atelier et l’encourage à tenter de nouvelles voies. Si elle privilégie l’huile, elle pratique aussi d’autres techniques, encre de Chine, acrylique, gouache, collage entre autres qu’elle explore avec curiosité, découvrant ainsi un champ des possibles infini et stimulant. Les formats sont également très variables, de la carte postale aux toiles de grandes dimensions.

Ses œuvres sont un appel au voyage intérieur, à la rêverie. A les comtempler, chacun peut s’imaginer un monde poétique et harmonieux grâce aux formes et aux couleurs dont la subtilité, souvent douce est contrastée par la vivacité de certains verts, roses, bleus, oranges ou jaunes. De petites touches ou de grandes taches qui mettent en valeur l’ensemble du tableau, de même que des traits vifs et noirs viennent parfois souligner la force du mouvement mis en scène et l’énergie qui en découle.

Le corps est très présent dans la peinture de Sabine Gugler. On peut distinguer les silhouettes, les arrondis, les courbes qui l’ont inspirée, mais qui ont souvent disparu au fil du travail pour n’en laisser plus que des traces quasi imperceptibles. Passage du figuratif à l’abstrait.

Son œuvre semble le résultat d’une sorte d’effacement de la réalité, le sujet d’inspiration concret disparaît peu à peu sous les doigts ou les pinceaux. Il est intéressant de savoir que bien que droitière, Sabine Gugler utilise le plus souvent sa main gauche pour créer, le passage d’une main à l’autre se faisant naturellement, sans y penser, comme si inconsciemment il lui plaisait de ne pas tout contrôler, de laisser l’instinct, l’intuition prendre le relais.

Avril 2018,

Fabienne Richard

Informations