Samuel Mathiss

Né en 1985 à Genève. Vit et travaille a Lausanne.
Samuel Mathiss a étudié l’horticulture et la botanique, il travail d’abord comme jardinier puis s’oriente vers la sculpture en autodidacte. Par la suite il apprend les techniques de moulage et l’art du béton dans l’atelier de Nikolas Zaric. Actuellement il travail dans son atelier à Lausanne et également en plein-air pour des pièces de grand format qui dépassent parfois largement la tonne.
Depuis 2014, il s’intéresse aux sculptures dans l’espace public : Jardin alpin La Linnaea (Valais 2014), Sculptumes et costures,Visarte.Vaud (Parc Mon-Repos, Lausanne 2015), Espace d’une sculpture, Visarte.Vaud (Château de Nyon 2016), Triennale UNIL(Campus Universitaire, Lausanne 2016), ART’boretum ( Arboretum d’Aubonne 2018).
Acquisition de “Fractopierre” par la ville de Lausanne 2016. Installée sur la placette Bonnard en 2018, cité, Lausanne.
Ses sculptures, faites de béton, de nature minéral mais toujours un grain organique explore la matière au travers des forces de l’organisation et du chaos. Expression brute de décoffrage, la matière prend ses formes, une trame se dessine. Paradoxe de cette exploration, les objets crées paraissent intemporels et flottent dans le temps malgré leurs poids comme des reliques du futur en suspensions. Les structures, les matériaux, l’architecture de toutes choses sont des domaines explorés méticuleusement. Par le moulage, le modelage, la gravure il expérimente la coexistence de l’ordre et du hasard, reflétée par l’auto-similitude qu’elle présente à toutes les échelles de l’observation.

Fracto-Fractal
Fraction du tout, tout est détails et ensemble à la fois,
imbrication minutieuse, interdépendance symbiotique.
Effet d’échelle, passage dans un autre monde.
Dissolution, concentration, cristallisation, le processus est perpétuel.
Géométrie élémentaire, structure sous-jacente, la trame est imbriquée.
Samuel Mathiss “Fractopierre” 2015

Informations